Prudente stratégie de croissance chez Havas

Le groupe détenu à 33 % par Vincent Bolloré a annoncé le 1er mars avoir réalisé en 2011 une croissance organique de 5,9 % et un résultat net de 120 millions d’euros, en hausse de 9 %

« Nommé il y a tout juste un an à la tête du groupe Havas, David Jones poursuit sa stratégie sans état d’âme : grossir, oui, mais sans prendre de risques exagérés. (…) »

Pas d’opération de croissance externe agressive pour le moment. Vincent Bolloré avait pourtant annoncé l’an dernier, au moment de la nomination de David Jones, sa volonté de repartir à l’offensive. Car Havas, au sixième rang mondial, reste plus petit que les leaders du secteur. Son nouveau directeur général dispose même d’une enveloppe de 750 millions d’euros destinée aux acquisitions, à peine entamée l’an dernier pour racheter une vingtaine de petites sociétés. «  Nous avons identifié certaines cibles, qui adoreraient qu’on les achète, affirme David Jones.Mais nous ne voulons pas surpayer, au moment où les valorisations des agences dans les pays émergents ou le numérique atteignent de très hauts niveaux. La croissance externe reste d’actualité, mais nous n’avons aucune pression ni échéance. »

Source : Les Echos 02/03/12

Pauline Laggoun pour We Com’in

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :